Select Language / Country  Country Flag


Deutsch

Español

Français


Nederlands

Português

Svenska

中文

繁體中文

日本語

한국어

Turbomeca réduit le temps d’analyse des données de tests d’un nouveau moteur de 2 mois à 1 semaine avec nCode Automation

Inspection du moteur d’hélicoptère sur le banc d’essai chez Turbomeca.

Turbomeca (Groupe Safran) conçoit, fabrique, commercialise et assure la maintenance de la gamme la plus complète de turbines à gaz, petite et moyenne puissance, pour hélicoptères. Des tests physiques intensifs sont nécessaires pour le développement de nouveaux moteurs ou de variantes de moteurs et leur qualification pour de nouvelles applications. Dans le passé, Turbomeca passait environ deux mois pour réaliser leurs analyses, principalement du filtrage, de l’analyse statistique et du reporting, sur les données d’essais d’un nouveau programme de turbine standard, à l’aide de Microsoft Excel®.

Dans le but d’améliorer l’efficacité de l’analyse des données, Turbomeca a changé de logiciel pour nCode Automation qui gère plus efficacement les fichiers de données volumineux produits par les bancs d’essais et offre une vaste gamme d’outils d’automatisation et d’analyse de données. Le temps d’analyse des données pour un nouveau moteur a été réduit de 2 mois à seulement une semaine: «L’efficacité que nous avons gagnée dans l’analyse des données va nous permettre d’améliorer grandement les performances et la robustesse de nos équipements sans allonger les délais de commercialisation»,a déclaré Pierre Mialocq, chef de projet au sein de Turbomeca.

«L’efficacité que nous avons gagnée dans l’analyse des données va nous permettre d’améliorer grandement les performances et la robustesse de nos équipements sans allonger les délais de commercialisation».

Rôle essentiel des tests

Des quantités considérables de tests sont réalisées dans le développement d’un nouveau moteur à turbine à gaz d’hélicoptère. Par exemple, lors des essais d’altitude, les ingénieurs enregistrent typiquement 400 voies de données (température, pression, vitesse, accélération…), générant un total de 5000 fichiers différents. La première étape dans l’analyse de ces fichiers implique généralement la vérification d’éventuels problèmes sur les capteurs ou le système d’acquisition de données. Lorsque des problèmes sont détectés, ils sont ensuite traités par filtrage des signaux temporels. L’étape suivante consiste à effectuer différentes analyses statistiques. Il peut s’agir de calcul du maximum, minimum, moyenne, écart type, de différence entre les canaux, etc. Dans certains cas, le domaine temporel est converti en domaine fréquentiel. Normalement, la dernière étape consiste à synthétiser dans un rapport les informations les plus importantes afin que les ingénieurs puissent apprécier rapidement les résultats.

Dans le passé, Turbomeca effectuait ces analyses en utilisant un mélange de méthodes manuelles et automatisées. La société avait développé des scripts Visual Basic (VBA) afin d’automatiser l’analyse des 10% de fichiers les plus importants. Le nombre de fichiers pouvant être automatisé était limité par la longueur et la difficulté engendrées par l’écriture du code VBA, même pour des tâches relativement simples. D’autres problèmes ont surgi du fait qu’Excel® n’est pas conçu pour traiter les très gros fichiers couramment produits dans les applications de mesure, et parfois plus de 5 minutes étaient nécessaires pour ne serait-ce qu’ouvrir un fichier. La majorité des processus d’analyse de données étaient faits manuellement et prenaient beaucoup de temps. Des craintes étaient présentes sur d’éventuelles erreurs ou sur des résultats contradictoires dus à des méthodes d’analyses différentes entre les ingénieurs.

Relever le défi de l’automatisation des données

Pilotage et d’acquisition de données à partir de la salle de contrôle de banc.

«Le nombre de tests que nous effectuons et la taille des fichiers de données augmentent à un rythme rapide», a déclaré Mialocq. «Notre arriéré d’analyse de données avait augmenté au point que les retards étaient devenus inacceptables. Nous avions des délais de plusieurs projets critiques qui devenaient pratiquement impossibles à satisfaire. Les tests physiques sont non seulement très chers, mais aussi l’une des parties les plus importantes du processus de développement. Il devenait inacceptable de devoir attendre si longtemps pour que les données des essais soient converties en informations utiles.»

Turbomeca a pris la décision de passer à nCode Automation avec l’objectif d’améliorer l’efficacité et la standardisation des analyses des données d’essais. nCode Automation est conçu spécifiquement pour les données de test de sorte qu’il gère le processus complet au sein d’un environnement unique et offre une analyse rapide des gros fichiers de données associés à des tests physiques. nCode GlyphWorks est intégré dans nCode Automation pour fournir un large éventail d’analyses de traitement des données avec des options spécifiques telles que l’analyse de fatigue, l’accélération des essais et l’analyse des machines tournantes. Les utilisateurs peuvent simplement créer un processus d’analyse dans GlyphWorks par programmation graphique, glisser-déposer de fonctionnalités préprogrammées. En plus du traitement du signal général, GlyphWorks offre des capacités d’analyse de fatigue. Les processus ainsi crées dans GlyphWorks peuvent être verrouillés et distribués au sein de l’entreprise ou implémentés dans nCode Automation afin que tous les ingénieurs utilisent la même méthodologie pour une meilleure cohérence et rapidité des analyses.

«La combinaison de l’environnement graphique de nCode GlyphWorks et ses analyses spécialisées avec nCode Automation a simplifié l’automatisation du processus d’analyse des données de test au point que nous sommes maintenant en mesure d’automatiser la quasi-totalité des traitements», a déclaré Pierre Mialocq.

Le nombre de différents «flows» d’analyses a été réduit en créant des analyses génériques capables de gérer de nombreux cas différents. Par exemple, un «flow» analyse tous les essais d’endurance de l’entreprise directement ou en modifiant quelques paramètres spécifiques.

Accélérer l’analyse des données de test

La vitesse du processus d’analyse des données d’essais de Turbomeca a été considérablement améliorée grâce à la standardisation des «flows» créés dans GlyphWorks et sa capacité à gérer des fichiers de données volumineux efficacement. L’ouverture de gros fichiers qui prenaient cinq minutes prend maintenant seulement dix secondes et le temps nécessaire pour effectuer une analyse automatique a été réduit de près de deux tiers. De plus, ce qui était fait en une heure manuellement prend maintenant une minute. Outre ce gain de temps notable, l’automatisation des processus garantit également que l’analyse est effectuée exactement de la même façon à chaque fois afin que les données provenant de différents essais ou des projets puissent être comparés les uns aux autres avec confiance en sachant que chaque fichier est analysé en utilisant exactement les mêmes méthodes.

Le résultat est que le processus de développement de produits a été considérablement amélioré. «L’analyse des données de test peut maintenant être effectuée rapidement et plus efficacement», a déclaré Pierre Mialocq. «Nous pouvons analyser plus de tests et de plus gros volumes de données en un laps de temps réduit comparé au passé - ceci nous aide pour différentes raisons. L’analyse des données de test était souvent un goulot d’étranglement dans le passé, nous pouvons maintenant effectuer plus de tests et d’essais plus longs avec un plus grand nombre de voies. Nous pouvons donc en apprendre davantage sur la conception proposée et avons maintenant la possibilité d’apporter des améliorations significatives de performance. Augmenter le volume de tests fournit également une plus grande confiance dans nos résultats, ce qui contribue à améliorer la robustesse de nos conceptions. Enfin, l’augmentation de l’efficacité du processus d’analyse des données offre également la possibilité de réduire le délai de commercialisation», a poursuivi Pierre.

Environnement collaboratif

nCode Automation permet aux départements, sites et partenaires de gérer, analyser et partager des milliers de voies mesurées sur un même projet.

Turbomeca va continuer à mettre en œuvre nCode Automation comme un environnement collaboratif afin de partager les données de test et les informations associées au sein de l’entreprise. «Dans le passé, nous avons stocké les fichiers de données d’essais sur un disque partagé mais il était difficile de les retrouver», a déclaré Pierre Mialocq. «Je pouvais analyser un essai et six mois plus tard un collègue dans le département de conception faisait à nouveau la même analyse parce qu’il n’était pas en mesure de trouver mon rapport. Avec nCode Automation, il sera facile de trouver des fichiers et contrôler leur accès ou modifications. nCode Automation permet également de stocker et gérer toutes nos analyses standards.» Turbomeca envisage également de passer à un système d’acquisition de données différent qui permettra d’enregistrer directement dans le format nCode S3T.

«La qualité du support apporté par HBM-nCode a été un facteur important dans la réussite de ce projet», a conclu Pierre . «L’expertise technique de leur équipe de support est remarquable, bien meilleure que d’autres fournisseurs de logiciels d’analyse de données avec qui nous avons traité dans le passé. Ils sont très attentifs à nos questions techniques et demandes d’ajout de fonctionnalités. C’est une très bonne collaboration et les résultats ont été très positifs. Le projet d’automatisation de l’analyse des données d’essais est très important et a un impact majeur sur notre processus de développement de produits. Nous voyons déjà des résultats en termes d’amélioration de la rapidité et de la qualité de nos processus et nous nous attendons à des résultats encore meilleurs à l’avenir».

À propos de Turbomeca (Safran)

Turbomeca (groupe Safran) est le principal fabricant de moteurs d’hélicoptères au monde, et a produit 70.000 turbines depuis la création de la compagnie. Turbomeca sert 2500 clients dans 155 pays. La société dispose de 17 sites, 28 centres de maintenance agréés et 18 centres de réparation et de révision dans le monde entier. Turbomeca motorise tous les hélicoptères civils, parapublics et de la défense des constructeurs leaders dans ce domaine. Microturbo, filiale de Turbomeca, est leader européen des turboréacteurs pour missiles, drônes et groupes auxiliaires de puissance.

Le client

Télécharger PDF